Champ d'honneur national du Fonds du Souvenir

Pointe-Claire, Québec
Par le traitement uniforme et la disposition ordonnée des sépultures, par ses monuments et par son plan axial, le Champ d’honneur national du Fonds du Souvenir s’inscrit dans la tradition des cimetières militaires en évoquant les principes de l’égalité des soldats dans la mort, de la camaraderie et de la discipline militaires et de la perpétuation du souvenir. Il représente un lieu de mémoire évocateur dédié aux hommes et aux femmes qui ont servi sous les drapeaux, rappelant quelque deux cents ans d’histoire militaire canadienne.

Consacré en 1930, ce splendide cimetière a été désigné Lieu historique national par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada en 2009, l'année du centenaire du Fonds du Souvenir.

Le Champ d'honneur national est un cimetière canadien entièrement réservé aux militaires et à leurs proches. Il fut créé lorsque le besoin s'est fait sentir d'avoir un lieu destiné non seulement aux anciens combattants, hommes et femmes, mais aussi à leurs conjoints ou un proche parent qui désiraient reposer auprès d’eux.

Les règlements du cimetière autorisent l’inhumation d’anciens combattants décédés sans ressources, de même que ceux qui disposent des moyens financiers nécessaires mais souhaitent reposer auprès de leurs camarades. Dans cet emplacement magnifique, des militaires hautement décorés ou méconnus, aisés ou sans le sou, y partagent un dernier repos.

Le Champ d’honneur national est administré par le bureau du Québec du Fonds du Souvenir. Il constitue un témoignage permanent de gratitude envers les vétérans canadiens et alliés qui ont servi leur patrie en temps de guerre et de paix. Surplombant le lac Saint-Louis, le cimetière se distingue par le majestueux Portail du Souvenir qui marque son entrée. En face de l'impressionnante Croix du Sacrifice se trouve une chapelle commémorative.

 


Réservations

Le coût d'une inhumation au Champ d’honneur national et au Columbarium est tout à fait concurrentiel et bon nombre d’anciens combattants, du simple soldat au haut gradé, y ont déjà retenu un emplacement.

Les frais d'inhumation comprennent :

  • Un lot ou une niche double ;
  • Une pierre tombale ;
  • Deux inscriptions (pour l'ancien combattant admissible et un membre de la famille immédiate) ; et
  • L'entretien perpétuel du lot ou de la niche.

Les journées d'opération sont du lundi au samedi. Aucun enterrement n'aura lieu le dimanche ou les jours fériés.

Le conseil d’administration du bureau du Québec ajustera périodiquement les frais d’inhumation. Un acompte est requis au moment de la réservation et le solde doit être acquitté dans les 12 mois suivants.


Déterrement

Les familles peuvent demander le déterrement d’un défunt et son déplacement vers un autre cimetière. Toute personne faisant une telle demande au Champ d’honneur national doit inclure avec sa demande toutes les autorisations requises par la loi – (L.R.Q., c.1 – II). Les frais encourus au Champ d’honneur sont la responsabilité de la personne qui en fait la demande.

Tributs floraux

Les familles peuvent déposer des tributs floraux, sous forme de fleurs coupées, sur les sépultures des défunts. Des récipients métalliques sont fournis par le Champ d’honneur pour y déposer des fleurs; celles-ci seront enlevées par le personnel du cimetière lorsqu'elles sont trop fanées. Au cours d’événements commémoratifs spéciaux, on peut décorer les tombes de fleurs artificielles, de drapeaux miniatures, de couronnes, etc. Ces décorations seront enlevées par le personnel après un délai raisonnable. Des couronnes commémoratives sont acceptées le Jour du Souvenir et à Noël pendant une période limitée. Le Champ d’honneur national n’est pas responsable de la sécurité pour ces objets.

Comportement des visiteurs

Les visiteurs sont les bienvenus au Champ d’honneur national en tout temps. Ils sont responsables de la bonne conduite de leurs enfants et du comportement des animaux domestiques. Tous doivent adopter une attitude respectueuse de la dignité des lieux. En tout temps, les véhicules doivent rouler puis être stationnés sur les routes pavées. La vitesse ne doit pas excéder 25 km/h.



Critères d'admissibilité

A le privilège d’être inhumé au Champ d’honneur national :

  • tout ancien combattant canadien et allié ayant servi durant la Seconde guerre mondiale ou le conflit de la Corée, ainsi que les membres de la Marine marchande canadienne;
  • tout membre des Forces canadiennes en service ayant complété le cours de recrues ou dont le décès est survenu en devoir ;

  • tout ancien militaire libéré honorablement des Forces canadiennes et ayant complété le cours de recrues;

  • tout membre de la Gendarmerie royale du Canada et des corps policiers canadiens ayant servi dans une zone de service spécial ou une opération de service spécial, ou ayant été désigné pour y servir et étant décédé pendant l’entrainement préparatif à la mission;

  • tout administrateur du Fonds du Souvenir ayant servi un minimum de douze années en tant qu’administrateur;

  • un membre de la famille immédiate d’une personne admissible : conjoint, conjoint de fait, père, mère, frère, sœur, enfant ou une personne qui a eu les responsabilités et a rempli les fonctions d'un père ou d'une mère.